Blackguards : découvrez 3 nouveaux personnages du nouveau RPG de Daedalic Entertainement

Hambourg, le 20 Septembre 2013

Sinistre, sournois et mortel, voici les personnages qui animent le clan de marginaux de Blackguards. Il y a quelques jours,  Daedalic Entertainment a présenté les premiers membres de cette compagnie de « héros ». Aujourd’hui, c’est au tour de 3 nouveaux personnages du prochain RPG au tour par tour de sortir de l’ombre et de dévoiler un peu plus leurs histoires.

Takate, la crainte de tous les gladiateurs

Takate, ancien esclave et gladiateur, est un formidable et néanmoins dangereux compagnon. Il a vu le jour et grandi parmi les tribus issues des vastes jungles au sud d’Aventuria. Dès lors, il a dû assimiler toutes les techniques indispensables pour survivre dans la nature impitoyable et sauvage.

Jeune guerrier prometteur, Takate fut enlevé par des marchands d’esclaves lors de son rite de passage. Ceux-ci l’ont emmené de force à l’arène d’El’Halem.

Là-bas, il apprit à se battre et à tuer dans ce monde cruel couvert de sang et de sable. Dans ses premières années, il fut utilisé comme bouc-émissaire et comme adversaire d’entrainement pour les gladiateurs vétérans. Cependant, il intégra assez rapidement leurs rangs, devenant aussi talentueux, efficace et mortel qu’eux, si ce n’est plus. Au point même où les autres gladiateurs qui se moquaient de lui au départ se retrouvèrent à craindre Takate. Celui qui doute des aptitudes mortelles de ce combattant ne vivra pas assez longtemps pour pouvoir raconter ses mésaventures.

Takate a passé la moitié de sa vie au fond du trou, à se battre dans une arène pour divertir les personnes « civilisés ». Cependant, devenir un champion a ses bénéfices : Takate a reçu des récompenses que tous les autres combattants ne peuvent avoir qu’en rêve. A titre d’exemple, un champion ne sera jamais obligé de partager sa femme…

Même parmi les Blackguards, Takate reste un guerrier et un tueur incroyable. Pouvant paraitre de sang-froid, il parvient néanmoins difficilement à contenir sa haine pour les vaniteux de la classe supérieure et pour les marchands d’esclaves.

Dans Blackguards, nul n’est à l’abri de l’infortune

Qui a dit qu’il fallait forcément être un gladiateur sanguinaire et impitoyable pour être dangereux ? Niam et sa petite sœur Salva, deux demi-elfes, enfants bâtards d’un baron du coin, n’ont jamais eu la vie facile. Les deux sœurs furent rejetées et déshonorées après la mort de leur mère. Abandonnées de tous, Niam dut prendre soin de sa petite sœur.

Une fois que Salva fut assez grande pour s’occuper d’elle-même, Niam s’est abandonnée à son désir intense de vivre pleinement sa vie, sans avoir à veiller constamment sur sa petite soeur. Les mauvaises compagnies et l’excès de folies la conduisirent aux narcotiques et à une addiction sévère pour une herbe appelée Sagesse de Dieux. Afin de couvrir les dépenses liées à son addiction, elle emprunta la voie du braconnage en vendant des peaux d’animaux. La hors-la-loi étant recherchée, elle s’enfuit dans la nature où les autorités ne pouvaient pas la retrouver, laissant derrière elle sa petite sœur.

Niam fut frappée d’un cruel dilemme : elle détestait être une braconnière mais en même temps elle était très douée pour cela, et la drogue ne tombe pas du ciel…

D’un autre côté, les grandes villes lui semblent bien plus tentantes : là bas, elle pouvait succomber pleinement à la tentation de sa dépendance pour l’herbe.

Peu de temps avant que Niam ne rencontre les autres Blackguards, Salva disparaît sans laisser de trace. A son retour, la demi-elfe est frappée par une mystérieuse maladie, la plongeant dans un état catatonique. Elle perdit sa voix, ainsi que sa volonté de vivre. Depuis, Niam essaye désespérément tous les moyens possibles pour trouver un remède à ce fléau.

Blackguards, un monde d’injustices

Très rapidement dans leurs aventures, les membres des Blackguards font la rencontre de Maître Urias ay Kalamal, un adversaire étonnant et très puissant.

Peu de gens ont eu l’honneur de gagner le respect de l’Empire d’Horas comme il l’a fait. Urias a servi sous les ordres de l’Impératrice Amene pendant la bataille de Troll Gate, combattu les Thorwalians et prêté main-forte durant la toux rouge qui ravagea le pays de Drôl. Pour le remercier de ses services admirables, l’Impératrice lui accorda le titre de comte. Urias prit possession d’une maison à la campagne près de Neetha qu’il transforma en temple de la philosophie et des arts.

A la mort de sa fille Elanor, le vieux héro fut dévasté. Il jura de ne jamais plus trouver le repos tant que celui dont tout le monde apparente le meurtre n’ait payé de son sang pour ses crimes.

Mais de ceux qui ont pu arrêter le meurtrier, aucun n’a pu survivre pour pouvoir en témoigner. A l’aide de la magie noire, le meurtrier présumé réussit à s’échapper du donjon de Neetha.

C’est maintenant au tour du joueur d’enfiler les bottes de ce meurtrier présumé, afin de prouver son innocence au père d’Elanor et aux habitants de son foyer.

Blackguards est disponible à partir du 19 Novembre 2013, sur PC et Mac.

# # #

A propos de Blackguards

Blackguards est probablement l’une des histoires les plus noires de l’univers de l’œil Noir : Que faire si au lieu d’une compagnie de héros vertueux, le seul espoir du monde se repose sur une bande de malfrats et de criminels ?

Plongez dans  Blackguards et vous trouverez la réponse à cette question. Les joueurs se glissent dans la peau d’un meurtrier, qui prend la route avec un groupe constitué de douteux personnages.

Bien qu’ils puissent épargner le monde de son triste sort, leurs actes de « bravoure » ne sont en rien des preuves de bonté ou d’héroïsme : ce n’est qu’un résultat de leur nature espiègle qui prend le dessus pour sauver leur peau.

Rester en vie n’est pas une mince affaire dans Blackguards puisque les forces de l’ordre en ont après eux. Ce serait trop simple s’il n’y avait que ça : en plus, leur route est semée de pouvoirs mystérieux avec des intentions encore plus sinistres. Comme si cela ne suffisait pas, le sud d’Aventuria grouille de bêtes et de monstres dangereux.

Blackguards est un RPG au tour par tour avec des combats stratégiques qui combinent standards élevés de storytelling et personnages uniques dignes de studios avec de l’action palpitante et un environnement 3D élaboré.

La résolution des quêtes mène les joueurs à travers de sombres histoires de doutes, de tromperies et de pertes.

http://blackguards.de/

http://facebook.com/daedalic

A propos de Daedalic Entertainment

Daedalic Entertainment is a Hamburg-based indie-studio that develops and publishes high-quality games worldwide, focusing on the projects with strong narratives. Over the last few years, Daedalic has collected 17 German Game Developer Awards (incl. “Studio of the Year 2009”), five German Computer Game Awards (incl. “Best Game 2011”), and more.

http://www.daedalic.de/en

http://www.facebook.com/daedalic

http://www.twitter.com/daedalic

A propos de L'Œil Noir (The Dark Eye)

The Dark Eye has been Europe's most best known fantasy RPG universe since 1984. In addition to the popular pen&paper adventures The Dark Eye is the basis for a successful series of videogame adaptions. The Dark Eye is licensed under Chromatrix GmbH.

 The Dark Eye is a trademark of Significant Fantasy Media Rights GbR.

Contact presse

Pour toutes les demandes média et/ou pour recevoir des codes pour test, contactez Cosmocover, agence de marketing pour le jeu vidéo.

Tél : 33 (0)1 84 2001 04

daedalic@cosmocover.com


Games PressGames Press is the leading online resource for games journalists. Used daily by magazines, newspapers, TV, radio, online media and retailers worldwide, it offers a vast, constantly updated archive of press releases and assets, and is the simplest and most cost-effective way for PR professionals to reach the widest possible audience. Registration for the site and the Games Press email digest is available, to the trade only, at www.gamespress.com.