Enquête : au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, plus de la moitié des adultes sont des joueurs

Dublin, Irlande, lundi 8 août 2011 – PopCap Games, le leader mondial des jeux vidéo grand public, a annoncé aujourd’hui les résultats des études nationales sur les joueurs (National Gamers Surveys), qui ont révélé qu’au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, plus de la moitié des adultes jouent à des jeux vidéos, avec une estimation totale de plus de 153 millions d’hommes et de femmes jouant sur des consoles de salon, des sites de jeux grand public, des réseaux sociaux et des appareils mobiles. Réalisée par Newzoo, cette étude a également mis en évidence qu’il n’existe pas de plateforme de jeu dominante en Europe, puisque les joueurs repartissent leur temps entre tous les types d’appareils – mais dépensent plus dans les consoles de jeu.

Globalement, le Royaume-Uni affiche la proportion de joueurs la plus élevée, avec 68 % d’hommes et 59 % de femmes jouant à des jeux vidéos. En Allemagne, 63 % d’hommes et 54 % de femmes s’adonnent à cette activité et en France, ce sont 61 % d’hommes et 52 % de femmes. Cependant, tandis que le Royaume-Uni et l’Allemagne comptent plus de joueurs dépensant davantage d’argent au total, ce sont les Français qui dépensent le plus par joueur, en moyenne 25,7 € par mois, ce qui est supérieur au montant mensuel moyen de 20,12 € dépensé par les joueurs aux États-Unis. Au Royaume-Uni, chaque joueur dépense en moyenne 21,4 € par mois, tandis qu’en Allemagne, ce montant s’élève à 16 € par mois.

« Ce que ces résultats révèlent, c’est qu’une stratégie uniforme pour l’Europe ne fonctionne pas, puisqu’il existe des habitudes, des besoins et des attentes considérablement différentes en termes de plateformes de jeux entre la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni », a déclaré Paul Breslin, Directeur général de PopCap Europe. « Ce marché est clairement arrivé à maturité, mais n’a en aucun cas terminé son évolution. Les joueurs expriment le besoin d’une gamme de jeux différents à travers différentes plateformes. Du point de vue d’un éditeur de jeux, cela montre l’importance de la diversité et des solutions multiplateformes, afin de répondre aux besoins des marchés individuels de ces régions clés. »

Parmi les observations de l’étude, citons notamment :

  • En Europe, le Royaume-Uni affiche la proportion la plus élevée de joueurs, avec 68 % d’hommes et 59 % de femmes jouant à des jeux vidéos. En Allemagne, 63 % d’hommes et 54 % de femmes s’adonnent à cette activité et en France, ce sont 61 % d’hommes et 52 % de femmes. Rien que dans ces pays, on estime donc le nombre total de joueurs à 153 133 640.
 
  • En Europe, les jeux sont plus populaires parmi le groupe d’âge compris entre 10 et 20 ans, avec 87 % des 10-20 ans jouant à des jeux au Royaume-Uni, 81 % en France et 78 % en Allemagne.
 
  • Les joueurs européens répartissent leur temps de façon homogène entre les jeux sur consoles, les sites de jeux grand public, les réseaux sociaux, les appareils mobiles, les jeux téléchargeables et les jeux vendus dans le commerce, puisqu’aucune plateforme n’attire, à elle seule, plus de 50 % du temps de jeu.
 
  • Derrière les États-Unis, où 15,2 milliards d’euros sont dépensés chaque année en jeux vidéos, l’économie du jeu la plus importante est l’Allemagne (4,6 milliards d’euros pour 24 millions de joueurs dépensant sur différentes plateformes), suivie par le Royaume-Uni (4,1 milliards d’euros pour 16,1 millions de joueurs dépensant sur différentes plateformes) et la France (3,2 milliards d’euros pour 10,4 millions de joueurs dépensant sur différentes plateformes).
 
  • Les joueurs européens dépensent davantage pour des jeux sur console que sur les sites de jeux grand public, les réseaux sociaux ou les appareils mobiles, les joueurs allemands dépensant 34 % de leur budget jeu (4,6 milliards d’euros selon les estimations de 2011) pour des jeux sur console, comparativement à 8 % sur des sites de jeux grand public, 4 % sur des réseaux sociaux et 8 % sur des appareils mobiles.
 
  • Au Royaume-Uni, les joueurs consacrent 44 % de leur budget jeu (4,1 milliards d’euros) aux jeux sur console, comparativement à 11 % sur des sites de jeux grand public, 6 % sur des réseaux sociaux et 10 % sur des appareils mobiles.
 
  • Les joueurs français, quant à eux, consacrent également 44 % de leur budget jeu (3,2 milliards d’euros) à des jeux sur console, comparativement à 10 % sur des sites de jeux grand public, 6 % sur des réseaux sociaux et 10 % sur des appareils mobiles.
 
  • Tandis que la raison numéro un pour jouer à la plupart des jeux – sites de jeux grand public, réseaux sociaux, consoles de jeu, jeux vidéos vendus dans le commerce et jeux téléchargés – est de se détendre et de passer un bon moment, la raison principale pour laquelle les joueurs européens jouent à des jeux sur leurs appareils mobiles est l’ennui.
 

Méthodologie de l’enquête

Cette étude internationale a été réalisée par Newzoo en collaboration avec Survey Sampling International Inc. (SSI ; http://www.surveysampling.com/) pour le compte de PopCap Games. Les résultats sont basés sur 20 000 sondages en ligne complétés en mars 2011 par des consommateurs âgés de 10 à 65 ans dans 10 pays : États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Brésil, Mexique et Russie. La taille de l’échantillon par pays était supérieure à 1 500 répondants. Afin d’obtenir des chiffres absolus projetés sur la population (ex. : nombre de joueurs sur une plateforme spécifique), les résultats des sondages ont été multipliés par la population utilisant Internet estimée pour chaque groupe d’âge. Ces chiffres ont été tirés des données des consensus nationaux sur la répartition par classes d’âge, combinée à la pénétration d’Internet estimée par groupe d’âge. La marge d’erreur estimée est de 2 à 3 %. Des sous-groupes plus petits reflètent la marge d’erreur due à l’échantillonnage. D’autres sources d’erreur, comme les variations de l’ordre des questions ou de la formulation au sein du questionnaire, peuvent également contribuer à des résultats différents.

À propos de PopCap

PopCap Games est le principal développeur, éditeur et fournisseur mondial de jeux vidéo grand public : des jeux amusants, faciles à apprendre et captivants, qui attirent tous les âges, sur les plateformes PC, mobiles, sociales et bien d'autres. Basée à Seattle, dans l'état de Washington, PopCap a été créée en 2000 et emploie une équipe internationale composée de plus de 400 personnes à Seattle, San Francisco, Vancouver, en Colombie-Britannique, Dublin, Séoul, Shanghai et Tokyo. Les jeux PopCap ont été téléchargés plus de 1,5 milliard de fois par des joueurs du monde entier, et son titre phare, Bejeweled ®, s'est vendu à plus de 50 millions d'exemplaires.

Le logo PopCap et toutes les autres marques de commerce utilisées dans le présent communiqué, qui sont énumérées à l’adresse http://www.popcap.com/trademarks, appartiennent à  PopCap Games, Inc. ou à ses concédants et peuvent être des marques déposées dans certains pays. Les autres noms de sociétés et de produits mentionnés ci-dessus peuvent être des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs et sont utilisés dans l’intérêt de ces propriétaires.

   


Games PressGames Press is the leading online resource for games journalists. Used daily by magazines, newspapers, TV, radio, online media and retailers worldwide, it offers a vast, constantly updated archive of press releases and assets, and is the simplest and most cost-effective way for PR professionals to reach the widest possible audience. Registration for the site and the Games Press email digest is available, to the trade only, at www.gamespress.com.